SEO Mobile E commerce et « Extraits optimisés »

No Comments

En 2012, le lancement du knowledge graph, la base de connaissance de Google et l’évolution exponentielle des usages des moteurs de recherche sur mobile ont naturellement conduit Google à s’adapter. Comment ?

La réponse à une rechercher vocale dans Google est simple : les featured snippet, les extraits de texte dans « google search »…ainsi que des résultats couplés à ses autres applicatifs : Android et la proposition d’applications via « Play », Youtube et la suggestion de vidéos, Maps et des éléments de recherche…

Aujourd’hui ce qui nous intéresse particulièrement, c’est de connaitre et comprendre ce que sont ces extraits optimisés aini que leur intéret pour l’e-commerce.

Quel intérêt les sites e-commerce ont à s’adapter à ce format et de viser le ranking #0 ?

Extrait optimisé sur mobile

Apparaître 30.000 fois par mois dans la position 0 des résultats de recherche Google, c’est possible ! Comment faire ? Pourquoi ce contenu est-il adapté à ces résultats ? Le knowledge graph, la position 0 et les People Also Ask (PAA) qu’est ce que c’est ?

Pour wikipédia, qui apparait aujourd’hui très souvent dans le knowledge graph, rien a changé dans leur contenu. Ne serait ce pas Google qui d’un simple moteur de recherche tant à devenir un moteur de réponses ?

Vous souhaitez vous aussi connaître les étapes à suivre pour positionner vos pages dans les premiers résultats des SERPs de Google ? Vous allez connaître toutes les réponses pour y arriver mais surtout vous allez comprendre les évolutions de Google. Ce moteur de recherche prend maintenant en compte la recherche vocale et conversationnelle. Avec Google, le futur, c’est maintenant !

En e-commerce, le déploiement de nouveaux contenus informationnel
pour viser le ranking #0, s’appuie sur les techniques de cocon sémantique.

 

1-    Ranking #0 : Position 0, PAA – People Also Ask…

Cette évolution de Google est une révolution dans les SERPs Google car elle améliore l’expérience utilisateur (UX) et le transforme en moteur de réponse, un moyen pour lui de lancer son « cerveau » et rentrer dans l’ères des recherches conversationnelles.

a-    Qu’est-ce-que le Ranking #0 ?

Google a différentes sortes de box que vous pourrez confondre avec les featured snippets. Aussi, découvrons comment les reconnaître parmi les autres types.

 

Qu’est ce que les PAA – People Also Asked, les « autres question posées »?

Le « People Also Ask », signifie littéralement « Autres questions posées ». Ce sont les interrogations que les internautes recherchent fréquemment. Il s’agit d’une liste déroulante qui suggère des questions et des sujets  du même champ sémantique que les mots-clés écrits sur la barre de recherche.

Google est un cerveau artificiel qui dépasse aujourd’hui le cerveau humain ? Non, c’est encore un enfant qui balbutie… mais le machine learning, son système d’apprentissage, lui permet de tester et d’apprendre constamment. Il est capable de proposer d’autres questions susceptibles d’intéresser son visiteur. Le principe est simple : une  question amène une réponse qui à son tour apporte d’autres questions comme dans une conversation.

Le but principal de Google : satisfaire cette envie humaine d’être toujours mieux informé qu’hier pour pouvoir survivre à travers les années.

Comment apparaître à la position 0 ou dans la liste des « autres questions posées ? « ?

b –    Qu’est ce que la position 0 ou Featured  Snippets ?

Le Featured snippets est la réponse exacte et concise qui s’affiche tout en haut juste en bas de la barre de recherche. D’après sa traduction française, c’est le résumé le plus apprécié (d’après les algorithmes de Google) qui mérite d’être affiché au top des tops résultats.

C’est le contenu le plus pertinent et concis qui est mis en avant !

Le site qui obtient la position 0 ne fait souvent pas partie du top 3 sur la première page des résultats de  Google. Il se positionne parfois à partir de la 4è position.  Son contenu se présente sous plusieurs formes : image,  texte, tableau qui se présente sous la forme que ce moteur juge meilleure d’après les expériences utilisateurs précédentes.

Ce petit encart  peut toutefois  être un box contenant le mélange provenant de 2 sites différents. Il affiche par exemple la définition d’un sujet dans le site wikipédia ajoutée à une image provenant du site anthedesign.

Cette couche de l’algorithme de Google n’a qu’un objectif : que l’internaute reçoive rapidement et directement toute la réponse qu’il est venu chercher. Cela aussi veut dire parfois, pas de trafic sur le site !

 

c –    Position 0 : « quick answers » : simple ou en tableau

Pour répondre à une meilleure eXpérience Utilisateur – UX, Google a proposé les « quicks answers ». Ce sont des carrousels qui répondent rapidement à la problématique posée sur la barre de recherche. Son nombre de mots maximal est de  46 mots.


Les quick answers peuvent aussi être représentés sous forme de tableaux. Tapons par exemple « Classement ligue des champions » sur la barre. Google a compris avec le temps que les adeptes de foot veulent avoir instantanément des réponses précises sous forme de tableau.

d –     Le onebox de la position 0

Le  format Onebox de la position 0 est un petit encart comportant  des informations différentes très courtes.

La différence entre le quick answer et le onebox  est que ce dernier ne contient qu’une dizaine de mots. Prenons l’exemple qui suit :

 

Onebox est un plus petit encart que le quick answer. Il va directement à la réponse concise à la question :

Quelle heure est-il à ce moment précis à New York ?

Atteindre le ranking 0 a ses nombreux avantages, à savoir :

·         Une meilleure visibilité sur le web, surtout sur les appareils mobiles. Son écran étant assez petit, le mobinaute n’est souvent pas enclin à lire de longue phrase.

.         Votre site doit ainsi absolument être mobile-friendly pour pouvoir  figurer dans la position 0.

·         De meilleures positions

·         Et souvent, mais pas toujours, un meilleur trafic

·         Mais aussi d’être plus visible. Tout particulièrement quand le contenu est développé sous forme de cocon sémantique

 

e –     Le knowledge graph, ou Base de Connaissance

Le knowledge graph est un sujet qui mériterait d’être amplement développement car c’est une évolution majeure de Google ces dernières années.

2012, l’année de son lancement, est une année charnière dans l’évolution des pratiques du référencement Google.

Le principe est simple, cette « base de connaissance » est une énorme base de données contenant des informations sémantiques issues de sources diverses.

Cet outil fourni une information structurée et détaillée centrée sur l’objet de la recherche, en plus de la liste d’hyperliens vers d’autres sites. L’objectif est de permettre aux utilisateurs de résoudre leur requête sans avoir besoin de naviguer vers d’autres sites pour accéder aux informations capitales. Extrait de Wikipedia

Fond pertinent et de confiance

Seules les informations de sites de confiance s’y affichent. On y retrouve donc fréquemment Wikipédia, CIA World Factbook, Freebase (Racheté, puis abandonné par Google 5 ans après. Ses informations sont passées dans le wikidata…)

Formats adaptés

Autre information intéressante sur le « graphique de connaissances » : Google a adopté pour que les sujets Do It Yourself comme « comment faire sa cabane » sont mieux appréciés sous forme de vidéos.

Une conséquence du machine learning de Google qui démontre sa capacité à s’adapter aux désidératas des internautes.

 

2 E-commerce : pourquoi obtenir des positions 0 et « extraits optimisés » ?

Les stratégies seo peuvent être complexes dans la mise en oeuvre mais fondamentalement, c’est plutot simple. On construit du contenu et/ou on développe de sa popularité.

Développer sa popularité est souvent secondaire et construire du nouveau contenu est souvent la solution. Pourquoi ? On a toujours besoin pour fournir des informations aux clients et prospects ainsi que pour alimenter sa ligne éditoriale…

Coupler des contenus informationnels à des contenus commerciaux est le premier moyen de développer l’attractivité de son site dans Google !

Exemple en « Tourisme et E-commerce » sur la requête « Voyage Tahiti » :

Un prestataire est depuis 40ans le spécialiste des voyages à tahiti avec un catalogue de près d’une trentaine de produits / circuit et un ensemble presque infini de combinaisons pour des circuits sur mesure. Est-ce que c’est suffisant pour être dans le top 10 ? Oui. Pour être dans le top 3 : non !  

Qu’est ce que l’on va retrouver dans les SERPs :

  • 1 et 2 : des discounters du voyages, deux enseigne importante
  • 3 : un influenceur localisé à Tahiti qui a déployé un superbe guide de voyage à Tahiti : texte + photos
  • 4 : une agence locale qui a déployé un guide de voyage
  • 5 : office de tourisme de tahiti
  • 6 : Nous. L’agence de voyage parisienne….

Qu’est ce qu’il faut faire pour gagner en autorité et en trafic qualifié sur toute la thématique du « voyage à Tahiti » : déployer un guide de voyage à tahiti qui répond à ces deux questions : Quand partir ? Quoi faire ?

Déployer du contenu pertinent pour vos internautes avec des pages informationnelles va vous permettre d’être plus visible et d’asseoir votre leadership sur votre marché !

Qu’est ce qui change sur mobile ?

Le mobile, c’est des contraintes techniques fortes pour les sites internets et d’e-commerce mais des opportunités énormes pour Google et ses évolutions. Pourquoi ? Tout simplement car nous, utilisateurs, avons une confiance aveugle envers notre mobile alors qu’en réalité, il fourni énormément de détails sur notre vie privée que sur ordinateur nous aurions caché :

  • 1 géolocalisation
  • 2 connexion permanente à son compte personnel
  • 3 système d’exploitation Google : android qui a accès à l’ensemble de nos données et « personnalisations »
  • 4 produits Google intégrés et indissociables du système d’exploitation

 »  Le vie privée pourrait en réalité être une anomalie.  » Vince Cerf – Évangéliste de l’internet chez Google par le NouvelObs

Vous l’avez compris, votre portable sait tout de vous, qu’est ce que cela change alors ?

Le s SERPs Google sont souvent différents sur mobile que sur ordinateur

Pourquoi ? L’accès à votre compte mais surtout à votre historique de recherche, à votre localisation fait que vos résultats sur mobiles ne sont pas exactement les même sur ordinateur que sur mobile.

Google, un ami qui vous veut du bien

Concrètement, comment se traduit ?

– historique de recherche : google vous re présente les sites que vous avez visité. Cela est très utilise si vous avez acheté quelque chose dans une boutique dont vous avez oublié le nom.

– géolocalisation : pas besoin de signaler que vous êtes à Paris, saisissez serrurier et les google maps s’afficheront

android : fourni-t-il de la data à Google Search ? On peut en douter pour le moment mais certains spécialistes en Facebook Ads s’accorde à dire que l’application Facebook « écoute » nos conversations et nous propose des publicités en fonction.

 

3-    Comment obtenir des positions 0 ?

a –   Un contenu pertinent, court et concis

Google continue d’être très avare en informations sur ses évolutions et les facteurs de ranking mais les professionnels du SEO émettent des hypothèses et expérimentent différentes techniques afin de nous guider vers cette fameuse position 0.

Cette information de base, traduite ici en français provenant de Google lui-même, vous aide à comprendre l’essentiel :

« La mission de Google est d’organiser toutes les informations de tout l’univers et de les rendre plus accessibles et plus facilement utilisables. »

Tous les efforts pour un référencement optimal devraient donc être centrés à aider les internautes à trouver le plus rapidement possible la problématique qu’ils sont venu chercher.

La raison d’être de Google étant de répondre efficacement aux recherches. A vous de développer le contenu qui sera apprécié par votre public. Créez des contenus qui répondent aux besoins et aux intentions de votre cible.

Aidez vos clients à trouver rapidement une réponse à leurs besoins.

En appliquant cette méthode, Google sélectionnera peut être une partie de votre contenu pour la première place des SERPs.

c – Les fiches google à s’approprier : MyBusiness et les autres….

Le premier produit à prendre en main est Google My Business. Google My Business est un outil gratuit et facile à utiliser qui permet aux entreprises et aux organisations de gérer leur présence en ligne sur Google, y compris la recherche et les cartes. Si vous vérifiez et modifiez les informations relatives à votre entreprise, vous pouvez à la fois aider les clients à trouver votre entreprise et leur raconter votre histoire.

Il y a des « produits Google » lié au ranking #0 que l’on peut prendre en main sur un simple clic. Comme ici pour notre cliente Diane Ducret :

 

b – SXO : SEO + User eXperience

De bons contenus, ça ne fait pas tout. Le véritable secret pour y arriver est le SXO, qui consiste à bien segmenter son information en fonction des typologies de clientèle. Cette approche est indispensable à de bonnes performances SEO aujourd’hui.

Pourquoi ? Par exemple, en immobilier, pour vendre un appartement neuf, on n’a pas le même discours envers

  • un primo accédant
  • un secundo accédant
  • une personne qui fait un premier placement
  • un investisseur chevronné

sur internet, c’est pareil.

L’important n’est pas d’avoir une page pour tout le monde pareil mais la bonne information pour la bonne personne !

b-  Des performances techniques certaines

Ce contenu se doit d’être complet et précis. Votre contenu de page doit donc correspondre dans le fond et dans la forme à ce qui correspond aux attentes de l’internaute. Les performances techniques doivent être irréprochables et les optimisations techniques liées au rich snippet extraites de schema.org aident à remplir l’objectif #0.

c – Quels outils utiliser pour déterminer les questions posées ?

Pour atteindre cette 1è place, identifier les questions les plus fréquentes est donc indispensable. Les sites  Answer the public et AlsoAsked.com sont d’une réelle utilité pour cela.

Il est important de trouver les liens sémantiques entre plusieurs sujets. Ainsi, en répondant à toutes les questions que pourraient se poser les internautes, vous aurez de bonnes chances d’être plus visible que vos concurrents dans Google.

 

·         Lorsqu’on y pense, les règles en ranking 0 sont à peu près les mêmes qu’en SEO classique : un excellent contenu, une bonne popularité, un site ergonomique. Un contenu bien structuré aidera Google à mieux comprendre  vos pages pour les faire apparaître dans le ranking #0.

 

b-    Répondre aux 5W pour atteindre la position 0

Il existe des dizaines de millions de sites, de chaînes et de blogs dans le monde. Cependant, Google ne choisit que quelques uns qui valent la peine d’être sous les feux des projecteurs en position 0.  Le taux d’engagement de vos visiteurs doit être optimisé au maximum et vos champs sémantiques doivent être riches et variés.

Google se réfère en réalité surtout au champ sémantique du sujet tapé sur la barre de recherche. Il cherche à comprendre les 5W qui intéressent l’internaute.

  • Who : c’est-à-dire le qui,
  • What : le quoi des mots-clés tapés.
  • Where : où, des endroits dont il est sujet,
  • Why : du comment et du pourquoi des évènements.

En répondant à ces questions fondamentales, votre site affirme son autorité et sa compréhension profonde de la thématique que l’internaute recherche.

Pour répondre favorablement à tous ces critères, Google met ainsi à disposition de tous Google Keyword Planner, mais il existe des outils tiers plus performants. Cependant, vous pouvez utiliser d’autres outils comme Yoast SEO, Ubersuggest, etc…

Aviez-vous d’ailleurs remarqué que les DIY (Do it Yourself), les sujets en rapport à la santé et les recettes sont toujours présentés sur la position 0 sous forme de vidéos ?  La réponse ultime est en réalité :

‘’Est-ce que mon contenu est utile pour tous mes prospects et par conséquent aussi pour Google?’’

Répondez à cette question sous la forme la plus adéquate et vous aidez vos pages à devenir des Featured Snippet.

 

6-    L’ère de l’assistance vocale de Google

a-    Le PAA, la position 0 et l’assistance vocale

Le PAA et la position 0 sont en effet des pistes qui ne demandent qu’à être exploitées. D’autant plus que les internautes se tournent de plus en plus vers les Smartphones. Google sait pertinemment que les mobinautes ont de plus en plus tendance à recourir à son super assistant vocal.

Ce qui est compréhensible : qui voudrait passer son temps à lire des centaines de lignes alors qu’on peut avoir la réponse à n’importe quelle question instantanément. En expérimentant ces dernières années les appréciations de ses utilisateurs, Google peaufine ses algorithmes sur les positions 0.

 

Il a posé les Related Questions ou PAA afin de proposer dans le futur des sujets se référant au même champ lexical qu’un sujet de conversation. En d’autres termes, l’assistant vocal de Google serait en mesure de répondre comme un ami d’un QI dépassant l’entendement à n’importe quelle question.  Il pourra proposer d’autres sujets de réflexions et répondre de la façon la plus optimale possible à toutes les questions.  Bref, il raisonnera mieux qu’un cerveau humain.

 

b-    Les Featured Snippets feront-ils un jour disparaître le SEO ?

Nous observons depuis toujours des changements rapides sur le référencement de ce grand moteur de réponses. On parle ces derniers temps de la mort du SEO. On en est loin !

Google veut satisfaire ses utilisateurs par des réponses rapides et complètes.

 

Ce moteur ne cesse d’évaluer ses propres performances conversationnelles et à s’adapter aux usages. La réalité augmentée à travers des visites de lieux ou des jeux comme Pokémon Go par exemple. L’audio alternative qui nous oriente (dans notre langue) via notre téléphone seront les tendances modernes des voyageurs. Mais aussi  que les Réalités Virtuelles captivent et continueront toujours de fasciner l’homme.

Aura-t-il des émotions bientôt, de l’empathie ?

 

L’arrivée d’Alexa, de Siri et de tous les assistants vocaux a bouleversé la donne.  Les réponses doivent correspondre aux façons de penser de l’internaute, à sa géo-localisation.

 

En bref :

·         Dans la course à la place sur les prodromes, plusieurs entrepreneurs du web oublient souvent que le cœur du référencement est la clientèle. Google veut donner les médailles aux sites qui connaissent ce que veulent leurs clients et sous quelles formes ils les veulent.

 

·         Les formats des featured snippets se basent donc des anciennes expériences des internautes. Et ces bases ne changent pas : le contenu est ROI. Si vous voulez attirer le maximum de trafic, adaptez tous vos contenus de pages aux besoins et aux envies de vos personas.

 

·         Prenez le temps d’analyser les points de vue et les tendances futures de vos visiteurs et  vous aurez la réponse à cette énigme. Wikipédia l’a bien compris, votre tour est venue maintenant de transcender les attentes de vos prospects.

 

·         Prenez une énorme avance sur tous vos concurrents en visant la position 0, les Assistances vocales prendront votre site comme étant une référence. Imaginez un instant que vous soyez l’entreprise « T-shirt Maker », une société  conceptrice de t-shirt. Et qu’un jour vos prospects demandent à l’Assistance de Google : quelle est la meilleure marque de t-shirt ? En étant dans le PAA et la position 0 de Google, il répondra évidemment « T-shirt Maker » à tous vos potentiels clients. Cela vous apportera évidemment un meilleur Branding et des clients à perte de vue.

This is author biographical info, that can be used to tell more about you, your iterests, background and experience. You can change it on Admin > Users > Your Profile > Biographical Info page."

    Retour sur Investissement

    Saviez vous que le référencement google est le pilier central de votre communication ? Sans aucun doute le bras de levier le plus rentable autour duquel doivent s'articuler vos actions publicitaires payantes.

    Devis gratuit

    Nous offrons des services de référencement professionnel qui aident les sites Web à augmenter considérablement leur score de recherche afin de concourir avec les classements les plus élevés, même en ce qui concerne les mots-clés hautement compétitifs.

    More from our blog

    See all posts