Le Cocon Sémantique pour les nuls, qu’est ce que c’est ?

Actuellement, de nombreuses techniques ont été déjà mises en place pour favoriser le référencement naturel d’un site. Parmi elles, figure la technique du cocon sémantique. Dans cet article, nous allons faire un petit tour d’horizon sur cette nouveauté SEO.

Piqûre de rappel sur le cocon sémantique

Il s’agit d’une technique utile en vue de perfectionner le référencement de votre site. Certains pensent qu’elle est destinée aux gros sites, mais pas du tout, on peut faire des petits cocons. Le principe est simple: créer une structure interne de votre site qui va être optimisée pour le SEO, mais aussi qui séduit les internautes.

Création des liens externes et internes

D’une façon générale, le référencement se caractérise par deux principes : les liens et le contenu. La tâche d’optimisation on page s’accomplit, en faisant établir la nature des mots clefs ou des requêtes, en les plaçant dans des emplacements stratégiques des pages, et en composant naturellement un contenu abondant et sémantiquement adapté.
La création des liens comprend deux volets : les liens externes ou encore backlinks venant de sites externes, et les liens internes. Gagner des liens fait partie de la grande tâche du référencement. L’obtention de ces backlinks nécessite des techniques particulières. Un lien interne consiste à lier des pages d’un même site web. Il s’agit de la technique que l’on appelle souvent maillage interne ou netlinking interne.

En ce qui concerne l’optimisation de ces liens internes, elle possède deux objectifs :

  • En vue de simplifier la navigation fluide à l’intérieur du site.
  • Pour accroitre la position du site auprès des moteurs de recherche.

Les liens que ce soit externes ou internes participent tous les deux à l’amélioration du référencement au moyen d’un même dispositif appelé « la circulation de PageRank »

Mieux répartir le PageRank afin d’optimiser votre SEO

Appelé également, indication ou indice de popularité, il s’agit d’une note comprise entre 0 et 10, allouée par Google à toutes les pages d’un site web. Il constitue actuellement l’un des critères majeurs de l’algorithme de pertinence de ce moteur de recherche. La note attribuée provient de la qualité et du nombre des liens qui pointent vers une page. Chacune des pages transmet une petite fraction de son PageRank aux pages auxquelles elle effectue des liens. Afin qu’une page obtienne un meilleur PageRank, il est important que d’autres pages qui disposent d’un meilleur PageRank se relient avec elle par l’intermédiaire des liens.
Un maillage interne adéquat est vraiment utile afin de partager intelligemment ce PageRank pour toutes les diverses pages du site et promouvoir les pages indispensables. Parfois, il s’agit de la page initiale ou la page d’accueil qui possède le meilleur PageRank étant donné qu’elle reçoit le plus grand nombre des liens externes. C’est au tour du maillage interne qui permet de partager le PageRank de cette page d’accueil en direction des pages que vous souhaitez mettre en avant. Afin de savoir la détermination du PageRank, vous avez la possibilité de vous servir de l’outil suggéré par Majestic SEO.

Les Liens qui concernent les structures et les contextes

Pour les liens internes, il peut y avoir deux catégories. Il s’agit des liens qui concernent les structures et ceux qui concernent les contextes. Les liens qui se rapportent spécialement à la structure de la page sont connus également sous le nom de liens structurels. Ils peuvent être placés dans les menus, dans le header, dans le footer ou encore dans le fil d’Ariane. Leurs places sont à peu près les mêmes sur chaque page du site web. C’est pourquoi le moteur de recherche Google arrive très facilement à identifier ces liens.
Quant aux liens qui concernent les contextes ou liens contextuels, ils sont placés immédiatement dans la page. Ils peuvent être mis dans un titre ou à l’intérieur d’un paragraphe. En général, ils redirigent vers une autre page dans le même sujet, et ils aident à apporter une information additionnelle ou à rendre le propos complet.

Comment mieux fonder vos liens contextuels ?

Les liens contextuels sont vraiment importants du faite qu’ils permettent de faire déplacer le PageRank à travers vos pages. Pour cela, vous devez vous assurer de bien suivre ces deux procédures :

  • Réaliser l’optimisation de l’ancre de lien : il s’agit d’un petit mot ou groupe de mots qui joue le rôle de transmetteur du lien. Cette ancre étant optimisée comporte une expression qui a une relation avec le sujet évoqué dans la page. Certainement, les moteurs de recherche comme Google se servent des mots situés dans l’ancre afin d’identifier le sujet à communiquer dans la page cible. Afin de privilégier cette dernière, il est alors important de choisir une ancre de lien qui est en cohérence avec elle. Prenons un exemple : vous conseillez les lecteurs à lire l’article sur le choix d’un meilleur outil pour réaliser l’arborescence d’un site web, dans ce cas, il vaut mieux trouver une bonne ancre de lien à partir du sujet plutôt que d’écrire seulement « cliquer ici ».
  • Miser sur un lexique sémantiquement approprié aux alentours du lien. Sachez qu’en plus d’étudier en détail l’ancre du lien, Google analyse également le petit texte servant d’ancre. En effet, l’utilisation d’un vocabulaire adéquat et riche vous permettra de replacer vos liens dans son contexte.

Comment organiser vos liens internes à l’aide du cocon sémantique ?

Par définition, le cocon sémantique consiste à mettre en œuvre une technique de maillage interne vraiment opérant du côté d’ergonomie, mais également du côté de référencement. Il s’agit d’une technique de maillage interne qui prend la forme d’un arbre généalogique dans lequel les relations entre les diverses pages sont créées soigneusement afin de faire apparaître certaines pages importantes.
Cet arbre généalogique est constitué de 3 niveaux :

  • La page cible, ou encore la page index. C’est la page mère au sein de l’arborescence.
  • Des pages variées, qui vont être utilisées pour amener la page cible vers l’avant du côté de référencement. Ces pages sont connues également sous le nom de pages filles. Elles sont jointes entre elles, mais aussi avec la page mère.
  • Des pages additionnelles, qui vont conduire les pages filles en avant du côté de référencement. Ces pages également nommées pages « petites filles » sont aussi reliées entre elles.

Pour les sites qui contiennent beaucoup de contenus, il est encore possible d’ajouter des niveaux à cet arbre généalogique.

Concrètement : comment pouvez-vous créer le cocon sémantique de votre site ?

Vous devez commencer en premier lieu par diviser vos pages suivant leur thématique. Pour cette phase, il vous est possible de vous servir d’un outil de mind mapping afin d’y voir plus clair, voici quelques suggestions : Google ou bien FreeMind.
La seconde phase consiste à ajouter des liens à travers les pages. Afin de savoir exactement où est-ce que vous devez placer les liens à l’intérieur des pages, vous pouvez consulter les documents en ligne qui vous permettra de trouver des endroits adéquats pour placer ces liens.